Tourisme écolo et économe

24 juillet 2011

Tourisme écologique et radin c’est possible!

avion pas chère

En général, on compte très peu de vacanciers parmi les écologistes pourquoi?

Parce que cela est du principalement au CO2 dégagé par les avions lors du transport des vacanciers ensuite vient le cout de l’hébergement en général mais nous le verrons dans un second temps sur : comment faire des économies en voyageant tout en gardant à l’idée un voyage écolo.

Tourisme écolo : mode d’emploi


40% des Français prennent en compte le critère environnemental lors du choix de réservation de leur séjour à l’étranger selon une étude Toluna menée par Eurostar.

Voici le mode d’emploi d’un voyage écolo et radin :

  • Le transport : Moins on s’éloigne de notre pays, moins on pollue!  C’est exact puisque l’avion émet plus de 60% de CO2 dans le transport des voyageurs, ce qui est suggérer de faire, c’est de préférez le train ou le car à la voiture par exemple. Cela a quand même deux bons points puisque vous arriverez plus vite à destination, vous n’aurez pas les bouchons ni le besoin de vous concentrer à conduire durant de longue heure et c’est plus écologique! Réservez l’avion pour les grands trajets.

train écolo

  • L’hébergement : À l’hôtel ou dans les gites, la Clef verte, l’écolabel européen ou le panda wwf garantissent toutes les pratiques respectueuses de l’environnement par exemple, pensez aussi aux différentes alternatives possibles pour l’hébergement comme on a pu le voir pour le woofing, le camping-car avec de l’éclairage économe par exemple, l’échange de maisons ou le couchsurfing (hébergement gratuit chez les particuliers qui acceptent de partager le temps d’une ou plusieurs nuits, le salon ou une chambre d’hôte pour passer la nuit.

  • Le séjour : Triez vos déchets et économisez l’eau en utilisant l’eau de pluie par exemple, respectez durant votre voyage les lieux culturels, les milieux naturels, mangez local et évitez d’acheter des souvenirs douteux comme le corail, l’ivoire ou encore le bois précieux.

milieu naturel

  • User des ressources locales permet de développer l’économie du pays et en plus cela réduit aussi en terme de rejet de CO2 le transport de marchandises.

fruit local

  • Partager votre voiture ou faites du « stop » si vous ressentez le besoin de faire des voyages de courte ou longue distance comme le font les wwoofers ou les backpackers (en général, un jeune qui voyage à travers le pays avec son sac dans le dos).

covoiturage-autostopeuse

Pour en savoir plus retrouvez des informations dans le guide du routard : Tourisme durable et mes vacances écolos.

Photo : © Galyna

1 Comment

  • Australien dit :

    Le wwoofing et le stop sont prévu au programme, à nous l’Australie!
    J’espère que mes vacances se passeront bien… Ce que j’apprécie quand même de ce pays, c’est le côté local, le surf, la sécurité et le côté touristique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *